Conjuger sa vie à l' "IMPARFAIT"


bonheur et imperfections

Je suis imparfait, tu es imparfait, il est imparfait, nous sommes imparfaits!!!!

Voici une conjugaison bien singulière et au vu du nombre croissant des patients que j'ai à mon cabinet à ce sujet, je pense qu'un petit rappel s'impose sur certaines croyances en matière de "psychologie positive"

La psychologie et les thérapies positives et ses effets

La psychologie positive et les thérapies positives s'appuient sur le bon côté des personnes et sur le positivisme de la vie; voir tout du bon côté. Si cela est complétement utile et a un effet non négligeable sur notre mental, il en ressort un effet pervers que nous n'avions pas vu venir; le "culpabilitisme" :) mot purement inventé bien sûr!

 

Que ce passe-t-il si on cultive de trop le positivisme?

 

Voilà qu'après des efforts certains, des mois de travail personnel, des tonnes et des tonnes de lectures, d'innombrables séances chez des thérapeutes divers et variés et une atteinte enfin de la zen-attitude, se repointent des idées noires, des envies de pleurer, de la colère et autres émotions négatives!!!!

Le DRAAAAAMEEEE total !!!!

Et vous voilà reparti dans des pratiques et des lectures de thérapies positives interminables, à la recherche de problématiques, qui dans la plupart des cas sont fantômes.

A partir de ce moment là, vous allez commencer à rentrer dans ce que j'appelle le "culpabilitisme"

 

Le risque à ce moment précis est de confondre le fait d'arriver à une nouvelle étape de sa vie et la nécessité de travailler sur d'autres problématiques (et là les anciennes méthodes risquent de ne plus être adaptées) avec un état tout à fait naturel.

Comment savoir ? Tout simplement en faisant un bilan énergétique.

Le "culpabilitisme" après le positivisme

Le "culpabilitisme" comme je l'appelle, c'est de stresser et de culpabiliser du fait qu'à nouveau vous replongez dans des pensées négatives alors que vous aviez fait un incroyable travail sur vous-même. Vous allez donc chercher coûte que coûte à ressortir de cet état mais avec les méthodes que vous avez déjà employées. Et c'est bien là toute l'erreur!!! Vous n'êtes plus le/la même, vous avez changé. Et vous allez vous empressez de refaire les mêmes démarches que vous aviez fait auparavant et lorsque vous verrez que cela ne fonctionne pas, vous allez commencé à stresser puis à culpabiliser de ne pas être zen et heureux (se). S'en suivra ensuite la colère contre vous et plus vous allez être dans cet état et plus vous allez sombrer dans les pensées négatives et moins vous arriverez à vous en sortir.

 

Le "culpabilitisme" c'est ça vous entretenez un cercle vicieux dans lequel vous pensez que vous êtes une mauvaise personne qui n'arrive pas à rester happy

Mais pourquoi diable faut-il retomber encore dans ses vieilles idées noires?

Tout simplement parce que votre corps rejette toutes ces émotions qui étaient en vous, car aujourd'hui elles ne vous servent plus puisque vous avez changé votre façon de penser. Ce genre d'émotion n'est plus en harmonie avec vous et donc elles sont rejetées systématiquement.

Pour garder son équilibre interne, votre Corps va évacuer ce qui ne vous sert pas.

Nous prenons en permanence des émotions et des pensées qui ne nous appartiennent pas, notre cerveau les décrypte puis les emmagasine. Si cela ne vous sert pas alors toutes ces pensées et émotions sont évacuées dés qu'il y a un trop plein d'énergie. N'oubliez pas que le but de notre Corps est de rester à l'équilibre.

Ces pensées et émotions sont des énergies qui perturbent sont fonctionnement.

Le Corps ne va garder que les énergies qui lui ressemblent, c'est donc plutôt bon signe de libérer rapidement les émotions négatives!!!

Les émotions font parties de nos "émonctoires"

Et puis rappelez-vous que ces émotions sont des moyens de libérer le trop plein qui est en nous à la manière des émonctoires (organes chargés d'évacuer les déchets). Il ne vous viendrait pas l'idée de culpabiliser d'être aller aux toilettes!? Vous n'appelleriez pas votre médecin traitant pour exprimer votre souffrance d'avoir évacué vos intestins!? Et bien pour votre mental c'est exactement la même chose. Lorsqu'il y a un trop plein cela doit sortir et tout comme votre escale journalière au petit coin, cela vous fera du bien de vous libérer de ces pensées et émotions. Ne vous sentez-vous pas apaisé après une bonne crise de larmes?

 

Libérer ses émotions c'est naturel, il n'y a rien de choquant et cela ne veut pas dire que vous replongez dans vos anciens schémas, bien au contraire.

C'est très sain de ne rien garder car rappelez-vous que si vous refoulez des émotions, elles iront se loger dans votre corps physique et elles se libéreront par lui aux travers de maux.

Et puis c'est le propre de la névrose de s'interdire d'avoir des émotions négatives.....

Mieux vaut donc évacuer tout ce qui a envi de sortir !!! :))

soyez parfaitement imparfait !!!

Alors arrêtez de chercher des problématiques où il n'y en pas. Oui nous avons tous des problèmes psychologiques et alors? Cela veut juste dire que nous sommes imparfaits et par conséquent que nous sommes tous uniques!!! Et si nous sommes uniques alors nous sommes très précieux à la Vie :)

Rappelez-vous une chose;

Le but du travail personnel ce n'est pas de changer ce que nous sommes, mais bien d'accepter qui nous sommes, afin de sublimer nos défauts pour en tirer partie au quotidien.

Des émotions et des pensées négatives nous en aurons tous jusqu'à la fin de notre vie et c'est tout à fait normal.

 

Vous avez le droit et le devoir de ne pas être parfait, cultivez votre imperfection au lieu de cultiver votre "culpabilitisme"


Écrire commentaire

Commentaires: 0