L'homme est un prétentieux dans l'âme: le complexe de supériorité

Thérapeute de couple molières sur cèze gard 30
Image par Stefan Keller de Pixabay

Je suis convaincue que je travaille mieux que mes confrères et que l'éducation que j'ai donné à mes enfants est bien meilleure que la plupart des autres parents ! Pas vous?

si vous êtes honnête avec vous-même vous me direz "oui évidemment" et vous aurez raison !!! En tout cas pour votre cerveau.

Le complexe de supériorité est dû au fonctionnement de notre cerveau

biais cognitifs thérapie comportementale
Image parGerd Altmann de Pixabay

Le complexe de supériorité est un biais cognitif. Notre cerveau prend des "raccourcis" afin de prendre des décisions rapidement même si cela demande un peu plus de réflexion. Il est fainéant et prendra donc le chemin le plus court, histoire de s'économiser. 

Notre cerveau va donc nous convaincre que nous sommes compétents dans des domaines pour lesquels nous ne le sommes absolument pas.

Ainsi vous saurez mieux que le médecin spécialiste ou votre supérieur. Il ne faut pas oublier en plus, qu'aujourd'hui avec internet nous avons accès à bon nombre d'informations qui nous rendent tous multi-spécialistes :)

 

Notre illusion de supériorité nous mène à surestimer non seulement nos compétences mais également notre popularité au sein d'un groupe, mais aussi la supériorité des personnes qui nous entourent par rapport aux autres. Il est bien évident qu'une personne parfaite ne peut être entourée que de personnes parfaites ...

Le complexe de supériorité: "Mont stupide" de la phase d'apprentissage d'un nouveau sujet.

Une de ses caractéristiques est que plus nous sommes ignorants plus nous pensons que nous ne le sommes pas.

En gros pour être conscient de son ignorance et ne pas tomber dans le piège du complexe de supériorité, il faut être intelligent....

 

Selon Dunning et Kruger deux psychologues ayant étudié ce phénomène, nous passons par 4 phases lors d'un apprentissage quel qu'il soit:

 

- La phase du "Mont stupide"

Nous nous lançons dans des recherches sur un nouveau sujet, à ce moment là nous savons que nous sommes ignorants. Dès que nous avons consulté une petite partie des infos nécessaires à la connaissance de ce sujet, nous pensons alors que nous en savons assez; c'est la phase du "Mont stupide" :)

 

- La phase de "La vallée du désespoir"

Si nous poursuivons nos recherches nous nous rendons compte que cela n'est pas vrai et nous pensons que nous ne saurons jamais assez pour maîtriser le sujet; c'est la phase de "La vallée du désespoir"

 

- la pente de l'illumination

Si nous persévérons alors nous verrons que cela est compliqué mais possible. Nous gravirons petit à petit la pente de l'illumination.

 

- Le plateau de la durabilité

Nous arrivons à un point de connaissance qui nous permet de comprendre le sujet dans sa complexité et savons suffisamment de chose pour pouvoir en parler aisément, mais nous sommes conscient également, qu'il nous faut continuer l'approfondissement de nos nouvelles connaissances.

 

Il faut donc faire attention à la phase où nous trouvons la chose trop compliquée !

psychothérapeute gard, psychothérapeute var cabasse

Comment utiliser le complexe de supériorité?

Lorsque nous connaissons ce biais cognitif nous pouvons l'éviter et surtout éviter qu'il nous pourrisse la vie.

Le fait de penser que nous faisons mieux les choses que les autres, peut empêcher certaines personnes d'avancer dans leur vie et de faire bouger les choses.

Un exemple:

Si vous voyez une personne au niveau professionnel qui réussit mieux que vous et que vous vous dites "mais elle fait les choses moins bien que moi alors pourquoi elle réussit mieux que moi? Ce n'est pas normal et injuste !".

Si vous laissez ce biais opérer, vous allez rester dans votre coin à ruminer. 

Dans ce cas précis, il est bon que vous acceptiez d'être jaloux et de reconnaître que cette personne fait quelque chose que vous devriez faire. 

Donc au lieu de ressasser cette injustice, analysez plutôt son comportement et demandez-vous ce qu'elle a fait pour en arriver là? 

Ensuite vous ferez la liste de ce que vous êtes capable de faire et pas capable de faire. Regardez vos ressources et voyez comment vous pouvez arrivez aux mêmes résultats?

 

Quand votre cerveau vous dit "Toi, tu sais mieux" prenez du recul et analysez plus longuement la situation. Devenez maître de vos actions et ne laissez pas votre cerveau faire ce qu'il veut avec votre vie. 

Faire attention à la phase de découragement: la vallée du désespoir

thérapeute de couple var, thérapeute de couple gard

 

Lorsque vous aurez compris que vous n'êtes pas un spécialiste, il faudra faire attention à la phase où nous trouvons que la tache est trop ardue pour y arriver. Il est tout aussi important de la détecter afin de poursuivre ses efforts.

 

Je pense notamment aux personnes qui font des études.

Soyez vigilant à vos enfants: au début pour les ramener sur terre et ensuite pour les encourager :)

Et le complexe d'infériorité?

Il semblerait qu'il existe un complexe opposé à celui de supériorité, mais pour autant il serait présent uniquement pour se protéger en cas d'échec. Si vous dites que vous êtes nul pour faire quelque chose et que vous réussissez alors vous bénéficierez d'une bonne image auprès des autres, si vous échouez votre image sera protégée. C'est donc une fausse modestie.

 

L'Homme est ainsi fait, il ramène tout à lui et ne parle que de lui. Au lieu de s'en offusquer, acceptons-le afin de pouvoir contrer tous ces biais dans le but de les utiliser comme bon nous semble.


Écrire commentaire

Commentaires: 0