Biais cognitifs : C'est toujours mieux chez les autres !


Dans mon précédemment article je vous parlais du fait que nous avions tendance à nous surestimer par rapport à nos pairs et bien dans celui-ci je vais vous parler du fait que notre cerveau a tendance à nous démontrer que c'est toujours mieux ailleurs que chez nous....

 

 

Entre le biais qui nous dicte que nous sommes plus intelligent et l'autre qui nous dit que chez les autres c'est mieux, on finit par se faire des nœuds aux neurones  !!!

 

Et bien c'est tout à fait ce qui se passe dans notre cerveau.....

Mais pourquoi donc l'herbe du voisin est-elle toujours plus verte?!!!


C'est à cause des comparaisons que nous faisons constamment.

 

Nous nous comparons en permanence pour savoir où nous nous situons par rapport au groupe auquel nous appartenons, par rapport à la société, par rapport au monde, ... bref nous voulons savoir ce que nous valons et pour le savoir nous nous comparons à notre entourage ou aux personnes qui nous "semblent être comme nous".

C'est ce qui ressort des études faites sur comment nous voyons notre vie sociale.

Le biais cognitif

Nous recevons des milliers d'informations à la seconde, il est donc normal que notre cerveau fasse le tri et ne garde que ce qui est important pour nous; si en ce moment vous êtes célibataire et que vous désirez être en couple, vous allez vous attarder sur les couples autour de vous. Votre cerveau gardera en mémoire tout ce qui touche aux couples car c'est cette situation qui vous tracasse en ce moment, et forcément vous allez constater que vous êtes moins heureux que ceux qui sont en couple, même si vous avez travaillé dur pour changer votre vie, pour réussir dans le travail,... et la balance penchera du côté du loser.

 

Notre cerveau a recours a des "raccourcis cognitifs qui nous aident à interpréter la réalité", enfin NOTRE réalité.....

 

Ce que notre cerveau va garder, va dépendre de ce que nous avons inscrit en nous tout au long de notre vie, mais surtout ce que notre entourage a inscrit et particulièrement nos parents ou tuteurs. Nous avons tous en nous un "manuel de vie socialement parfaite", même ceux qui pensent être contre la société :)

 

Ces mécanismes ont été étudiés par Daniel Kahneman, lauréat du prix Nobel d'économie, qui a expliqué pourquoi nos décisions ne se fondent pas sur des principes rationnels. Nous allons avant de prendre une décision, faire des "probabilités" dans notre cerveau pour savoir si un événement a des chances de se produire ou non dans notre vie et suivant ce résultat nous prendrons nos décisions. Notre cerveau va alors comparer notre vie à celle des autres.

 

Mais le problème c'est que pour calculer la probabilité, notre cerveau va se baser sur ce qu'il connait (il est très paresseux, il n'ira pas faire des recherches pour être à 100% objectif, histoire d'économiser de l'énergie) et ce qu'il connait c'est ce que nous voyons en premier, c'est à dire ce que les gens veulent bien nous montrer ou plutôt les gens qui ont une forte présence dans notre entourage; amis, voisins, famille, collègue de travail, connaissances.

 

Et à votre avis que nous montrent les gens en premier ? Leurs échecs ou leurs réussites ?.... 

Ce que nous voyons constamment ce sont les réussites des autres, des personnes qui ont un fort charisme et qui nous impressionnent. Ceux qui galèrent nous n'en tenons pas compte car il est rare qu'ils se fassent de la "pub" et se mettent en avant.

 

 

Notre cerveau va donc comparer notre vie actuelle et ce qu'il voit chez les autres en fonction de ce que vous aimeriez avoir, donc leurs réussites. Dans la balance votre cerveau va être objectif en ce qui vous concerne mais en ce qui concerne les autres il ne va y mettre que ce qu'il connait c'est à dire leurs réussites et peut-être quelques échecs connus, il va alors en conclure que vous êtes en dessous d'eux au niveau social et que votre valeur est moindre. Et donc la probabilité d'y arriver va tendre vers le 0....

Et peu importe que selon un autre biais vous faites les choses mieux que les autres, dans votre cerveau c'est le feu:

 

"Je fais les choses mieux que les autres et pourtant je suis en dessous d'eux et ma vie ne vaut pas grand chose, mais pourquoi?!!!! Je suis trop nul, je n'y arriverai pas"

Les réseaux sociaux; une vraie machine à produire des complexes


Les réseaux sociaux ont accentué ce phénomène. Nous sommes submergés d'images et d'informations tous les jours et nous voyons que les gens sont "heureux", font telle ou telle chose que nous aimerions bien faire aussi mais que pour l'instant cela nous est impossible. 

Le biais se met en place et nous ne gardons en mémoire que les photos et commentaires des belles vacances ou des couples  heureux ou de familles heureuses, celles qui correspondent à notre situation actuelle et qui nous préoccupent. 

Alors c'est la déprime et la petite voix qui vous dit "tu vois que c'est nul ce que tu fais, ce que tu as !"

Les images ou infos négatives nous ne les gardons pas. C'est ainsi. 

Comment arrêter de voir l'herbe plus verte chez nos voisins?

- En premier prendre bien conscience que ce que les gens nous montrent ce n'est pas la réalité mais un petit bout de leur vie dans lequel ils se sont mis en avant et parfois mis en scène avec des photos et des anecdotes, personne n'aime se montrer sous son mauvais jour.

 

- Regarder les réseaux sociaux différemment, avoir comme amis une plus grande diversité de personne et pourquoi pas des journaux d'actualité, des associations caritatives, .... bref arrêter de n'avoir que des personnes qui mettent leur vie en scène ou faire un break dans les réseaux sociaux.

 

- Vous centrez sur vous et ce que vous avez ! Pourquoi ne pas raconter sur une feuille votre vie et pour les plus motivés,  dans un joli carnet. Vous verrez mieux vos réussites personnelles et le chemin que vous avez parcouru.

 

- Essayez d'imaginer une journée type chez ce "fameux voisin" :) et vous verrez vite qu'il est logé à la même enseigne que nous tous; il doit se lever, aller travailler, faire du ménage, s'occuper des enfants, faire des courses, il doit parfois être malade, son travail doit aussi le fatiguer, il doit aussi s'occuper des petits travaux de la maison, si ce voisin est une personne parfaitement maquillée, elle doit surement passée du temps à se préparer et se tordre le cerveau pour que toutes ses imperfections soient cachées, peut-être qu'elle a aussi du mal avec sa propre image?...

 

Bref ramenez tout le monde au même niveau que vous !

Écrire commentaire

Commentaires: 0